il suffit de tourner 7x

1997 remake 2012

 

 

durée :  7' 35"  

 
 

                                

Succession et répétition en désordre de 7 séquences d’une durée variable présentées comme des tableaux où le jeu d’approche entre un homme – une femme finit invariablement par une étreinte tantôt amoureuse ou agressive, tantôt par surprise ou par taquinerie dont l’apogée est de s’embrasser goulûment jusqu’à s’arracher la langue, et ce à tour de rôle dans des lieux différents (décors “kitsch’’) et affublés de costumes carnavalesques.

 
 
 
Ilsuffit 300 copie